Boutiot

 

 

 

 

 

Joseph Théophile BOUTIOT (1816 - 1875)

Né à Vendeuvre-sur-Barse le 21 novembre 1816, de parents modestes, il quitta définitivement l'école à 12 ans, pour ne plus y rentrer. En apparence rien ne prédisposait Théophile Boutiot à devenir l'un des historiens majeurs de la Ville de Troyes et du Département de l'Aube.

Pourtant, vers 1840, délaissant les charmes de l'agriculture, il est nommé commis greffier du Tribunal civil de Troyes  et s'intéresse à la géologie, l'archéologie, la géographie, l'histoire. 

Son nom est associé à une école maternelle et une rue de Vendeuvre-sur-Barse où il est né.

 

  Nicolas Bourbon

 

 

 

 

 Nicolas BOURBON (1503 - 1550)

Poète né à Vendeuvre-sur-Barse vers 1503, l'un de ses premiers poèmes "Ferraria : La forge" se rapporte à ses origines et à sa ville natale Vendeuvre, connue dès le XVème siècle pour ses forges et la fabrication de bombardes (canons primitifs). Son poème est aujourd'hui une référence incontournable pour qui veut se représenter le fonctionnement d'une forge à cette époque.

Dans ce poème "d'une belle et pure latinité", on remarque l'origine que Bourbon assigne au nom de Vendeuvre en ces vers :
"Vendeuvre, d'où le Forge a pris son origine,
Est assis sur la Barse, au pied d'une colline,
Environnée de prés, loin de cette tour
Que bâtit le Vandale, y faisant son séjour :
Les écrits des anciens, les pages de l'histoire,
De ce faits reculés ont gardé la mémoire.
A ce peuple guerrier, Vendeuvre doit son nom.
La Forge est en ce lieu, conduite par Bourbon,
Des patrons le meilleur, le plus tendred des pères.
Dieu lui fasse pour moi des jours longs et prospères !".

Son nom est associé au collège de Vendeuvre-sur-Barse.

 

Suchetet

 

 

 

 

Auguste Edmé SUCHETET (1854 - 1932)

Il est né le 12 mars 1854 à Vendeuvre-sur-Barse dans l'Aube, où son père était maçon ; Léon Moynet, propriétaire de la manufacturre d'art chrétien de la commune remarque l'habileté du jeune homme et l'engage comme apprenti. Il l'encouragea à suivre l'enseignement de l'Ecole des beaux-arts de Lyon, où il séjourna entre 1873 et 1874. Ayant obtenu une bourse du département pour poursuivre ses études, il s'inscrivit à l'Ecole des beaux-arts de Paris, où il fut, entre 1875 et 1880, l'élève de Jules Cavelier et de Paul Dubois.

Il nous laisse de nombreuses oeuvres dont "Le Rapt" (1907) situé place de la Libération à Troyes.

Suchetet Le Rapt 2016 Wikimédia commons Copy

Son nom est aussi associé à une rue de Vendeuvre-sur-Barse.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript63de84a5128b4ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.